Paris, 29 Octobre 2008. 11:00 du matin.
Il fait froid, gris, un brouillard à couper au couteau. Les gens qui passent ont l'air aussi froid et gris que le temps dehors.
6 heures plus tard, je découvre Ouaga et sa chaleur. Pas seulement celle qui imprégne l'atmosphére.
Je vois des enfants, je les prends en photo et je leur montre mes clichés. Je m'accroupis pour me mettre à leur hauteur et je me retrouve vite sous une grappe d'enfants agglutinés. La température humaine est au top.



Par Catherine BRACQ.
Photo: Mathias COULOMB.