Nous rappelons que le kidnapping est toujours un délit grave, et qu’aussi « chou » que soient les petits Burkinabés, il est toujours interdit de les rapatrier dans son pays d’origine…



Par Jérémie KAMINKA.
Photo: Mathias COULOMB.