Les palabres se terminent sur des plaisanteries entre Martin, notre responsable sur place, et les villageois à propos des futurs championnats de football Tanvi-Koubri. Le chef, au nom de tout le village, souhaite alors nous offrir un cadeau.
On nous apporte cinq poulets, liés par les pattes, la tête en bas. "Mais ils sont vivants!" s'exclame Catherine qui les imaginait plumés et sous cellophane.



Nous les chargeons dans le coffre, embarrasés de devoir les ramener à l'hôtel, mais fiers de ce don, une vraie fortune pour eux.

Par Michéle GIACOBAZZI et Catherine BRACQ.
Photo: Mathias COULOMB.