Gérer les problèmes de santé des habitants du village dépasse le cadre de nos compétences. Cependant, nous ne pouvions rester sourds aux demandes des plus démunis. Nous avons donc décidé de financer une Caisse de Santé, en prélevant une (très) petite partie des revenus du moulin à mil et du forage, puis plus tard de la Maison des femmes. Cette Caisse permettra notamment de financer les transports jusqu'à l'Hôpital de Ouagadougou dans les cas très urgents.

Parallèlement, certaines femmes se sont portées volontaires, dans les différents secteurs du village, pour organiser un système de veille. En cas de problème de santé sérieux, elles se chargeront de faire remonter les informations jusqu'à une responsable afin que des décisions d'urgence soient prises le plus rapidement possible.

Nous avons eu l'heureuse surprise d'apprendre qu'un nouveau dispensaire va ouvrir très prochainement dans le village. Les locaux sont déjà construits. Il ne manque plus que le matériel médical et le personnel soignant qui doivent être fournis par la mairie de Koubri, municipalité dont dépend Tanvi.