Le Naaba, Saaga 1er, chef traditionnel de Koudougou, nous a invités au village d'Issouka où il réside.
Il nous a reçus dans la case de ses ancêtres où selon la coutume, nous lui avons remis un cadeau et une enveloppe destinée à acheter la cola et le tabac pour les anciens du village.
Après avoir salué la mère du Naaba, nous sommes invités à nous asseoir sous l'arbre à palabres face aux anciens et aux dignitaires, conseillers du Naaba. Sa majesté fait alors son entrée, escortée des chants de trois griots. Le Naaba prend place, encadré de ses gardes portant sur l'épaule les massues traditionnelles sculptées du totem de l'iguane.



Nous partageons l'eau de bienvenue après que quelques gouttes aient été versées au sol. Après les présentations d'usage, le Naaba explique ses responsabilités de chef traditionnel et répond à nos questions, puis nous sommes conviés à partager un repas, les griots n'ont pas cessé de jouer, les femmes nous convient à nous mêler à leurs danses.



Timides, nous nous dandinons maladroitement, mais la musique, les encouragements des femmes et la Brakina nous décontractent, nous nous lâchons, nos rires se mêlent, plaisir pur et partage comme nous ne l'avions jamais imaginé.



Par Nicole JAMET et Michéle GIACOBAZZI.
Photos: Mathias COULOMB; Pierre Jean REY.