Nous conseillons vivement aux personnes ayant un métier, des amis ou une famille dans leur pays d’origine, d’opter pour des billets d’avion non-échangeables et non-remboursables.
En effet, les possesseurs de billets « open » seront inévitablement tentés de déplacer leur retour d’une petite semaine…
Puis de dix jours…
Et d’un petit mois…
« Bon allez, six et on en parle plus ! »
« D’accord… Encore juste une année. Mais c’est vraiment parce que vous insistez ! » ;-)

Par Jérémie KAMINKA.